10 thèses sur la plastique pure

  1. La plastique pure est un art essentiellement pictural et sculptural qui vise à la création de formes par la combinaison des rapports plastiques entre les valeurs d’ombre et de lumière, la construction des plans, du volume et de l’espace, les accords de tons colorés, la profondeur ou l’extension de l’espace, la richesse ou la consistance de la matière.

  1. La plastique pure est donc un art de rapports entre les éléments qui composent le champ visuel. Mais il n’est pas l’apanage d’un art abstrait. Toute peinture où prime la question des rapports de construction visuelle est abstrait. En ce sens, la peinture dite figurative n’est pas la moins abstraite.

  1. Dans l’expression « la plastique pure », le mot « plastique » n’insiste pas tant sur le « plassein » de son étymologie grecque, c’est-à-dire le « modelage » et son pouvoir de transformation, que sur la combinaison sensible visuelle : la matière « formelle » elle-même, en vue de l’établissement de rapports justes. La « plastique » est dite « pure » pour cette raison.

  2. L’art de plastique pure a toujours existé. Simplement il a dû composer avec les forces sociales, matérielles et idéologiques de chaque époque historique. Son occultation est inscrite autant à l’intérieur du processus de la sémiose que dans le « sens » en général.

  1. L’art de plastique pure est un universel qui conserve la vérité de son existence à l’égard des autres arts qui tendent à le recouvrir comme la littérature. Le recouvrement et la négation anti-plastique remontent très loin dans l’histoire (cf. thèse 4).

  1. La littérature combinée au capitalisme a pu produire le dadaocapitalisme, et mis en péril pour la première fois la peinture et la sculpture.

  1. L’art de plastique pure est fondamentalement athée. Il possède une réserve de rationalité et d’universalité qui manque encore à la croisée de l’anthropologie religieuse, de la psychanalyse et de la philosophie. Il n’y a pas d’art religieux pour la raison évoquée à la thèse 3. Et aussi parce que le désir et le plaisir du rapport plastique visuel conserve son autonomie et sa spécificité par delà les croyances et les valeurs sociales.

  1. L’art de plastique pure a vu passer différentes classes sociales hégémoniques, les aristocrates et les prêtres, jusqu’à la bourgeoisie d’affaire contemporaine.

  1. La peinture et la sculpture créent des registres formels ou des configurations plastiques qui rayonnent jusqu’à faire époque ou séquence. Par exemple il existe un art gestualo-atmosphérique, un art de la touche et de l’espace atmosphérique, depuis les peintres vénitiens jusqu’à Giacometti en passant par les impressionnistes.

  1. Le registre plastique souvent créé par un artiste singulier se remarque notamment par l’influence qu’il a exercée sur ses contemporains et sur les générations futures. Ce registre produit aussi une nouvelle forme visuelle à l’origine de son pouvoir expressif. Cette forme novatrice reste dans la logique visuelle des rapports entre les éléments plastiques.

    10bis. L’art contemporain organise aussi l’oubli de la création de formes.
    Les derniers registres formels sont ceux de Giacometti et de Bacon. La création de formes par la plastique pure a prévalu de la grotte Chauvet jusqu’aux portraits de Giacometti et de Bacon.

Février 2009

Pour plus de développement : Cf. Les règles pragmatiques de la plastique pure, texte de conférence en ligne.